Nouveau sujet Répondre Imprimer Syndication RSS 2.0

Présentation

Siçhu - Racines
Avatar de La racine
  • Messages : 1010
  • Inscrit : 11 Décembre 2004
  Lien vers ce message 12 Décembre 2004, 20:29
[couleur=#5500FF]
Bref aperçu :
[/couleur]


Bienvenue dans un monde que se partagent la féerie des contes, les légendes perdues d?autrefois, les terrifiants monstres de l?imaginaire et? les freluquets héros qui doivent y faire face?
Voguant par-dessus le relief souvent calme mais parfois mouvementé de l?Océan d?O, les terres se promènent au gré des courants, parfois accrochées en chapelets, parfois fendant les flots en solitaires. Ces îles se sont détachées une à une du Marais, la seule terre fixe d?O avec les deux pôles.


Sur ces terres clairsemées et isolées, qui s?enfoncent avec lenteur dans les Abysses insondables de l?Océan sans fond, se sont fixées grand nombre de peuplades, les une grandes et fortes, les autres agiles et secrètes, les autres étant différentes des deux premières.
Dans ce monde, l?esclavage est chose courante, les bandes de brigands ont les meilleures caches connues (des centaines d?îles impossibles à cartographier, puisqu?en perpétuel mouvement), les peuples libres défendent farouchement leur territoire de toute intrusion, des créatures encore inimaginées à ce jour se baladent au clair des lunes ; dans ce monde, une vie n?est qu?une petite flamme prête à s?éteindre à tous moments, et chacun craint au jour le jour pour sa vie?


Et pourquoi pas ?
 
Siçhu - Racines
Avatar de La racine
  • Messages : 1010
  • Inscrit : 11 Décembre 2004
  Lien vers ce message 12 Décembre 2004, 20:31
[couleur=#5500FF]
Les Fées (ou daemons) :
[/couleur]


Chaque être pensant du monde de Murmure d'un Emoya (nom : Lô) reçoit à la naissance une fée, qui peut prendre diverses apparences. Chez certains elle est blanc éclatant, chez d'autre elle prend la forme d'un animal ou d'un monstre quelconque, chez d'autres encore, elle est noire et difficile à distinguer dans les coins d'ombre. Pour tout autre personne que son ?maître?, la fée est invisible (sauf par magie).

Chaque nuit, les fées (parfois appelées daemons) disparaissent une fois que la personne la possédant s'endort. Moult légendes tournent autour du lieu où elles se rendent, parlant de jardins fleuris, de nuages moutonneux ou de cratères fumants.

On parle parfois de personnes ayant perdu leur fée. Ce sujet est généralement mis sur le côté, car ces êtres deviennent des être sans émotion, sans volonté, sans espoir. Le vol de fée, même si personne n'en a jamais vu de ses yeux ni entendu parler d?un cas réel, est un délit présent dans touts les codes de lois du monde et est puni de la sentence suprême: le voleur est livré au Këmfé, l'Avaleur d'âmes (dont encore moins de gens savent où le trouver).


Et pourquoi pas ?
 
Siçhu - Racines
Avatar de La racine
  • Messages : 1010
  • Inscrit : 11 Décembre 2004
  Lien vers ce message 12 Décembre 2004, 20:38
[couleur=#5500FF]
Le Temps :
[/couleur]

Tous les habitants attendent chaque nouvel an avec impatience, car c'est le jour des Dons. Au moment de la croisée entre les deux lunes, on dit que tous les v?ux se réalisent? C'est vrai qu' ?on dit? beaucoup de choses, mais là, tout le monde est bien obligé d'y croire, vu tous les miracles accomplis à cet instant : récoltes abondantes, ami malade remis miraculeusement sur pied, magie plus efficace qu?à l?habitude,?

Certains avares ne font aucun v?u pendant des dizaines d'années, pour en avoir de plus beaux plus tard, mais la plupart des gens disent que ça ne fonctionne pas comme cela, et considèrent cela irrationnel et irréfléchi.



De la même façon que tous attendent avec impatience le nouvel an, tous ressentent de la crainte à l'approche de la mi-année, car celle-ci est synonyme de malheurs. "Etre entre deux ans" ou "ressembler à un myanné" (créature des marais) est synonyme de malheur et signifie oiseau de mauvais augure.

C?est à ces moments-là que les grandes catastrophes arrivent: les récoltes sont ravagées, des maladies éclosent un peu partout, de grands héros meurent et les insectes, les royaumes les plus sûrs, et même les plus puissantes créatures du monde comme les Fondras ou les Jyccoonn se terrent et tremblent en cette nuit troublée. Le monde en ressort à chaque fois bousculé, mais s'en remet vite. Il faut continuer à vivre !


Chaque année comprend 28 mois de chacun 17 jours (476 jours qui durent 30 heures de notre bonne vieille Terre). L?année et le mois sont basées sur le cycle des deux lunes : une d?elle, meïwleï (l?astre du destin), décrit une rotation en passant par les pôles et indique le mois. Une de ses rotations dure un an. L?autre, yhndizleï (la lune du Cycle), décrit une rotation parallèlement à l?équateur et indique le jour. Une de ses rotations dure un mois. Toute la moitié de l?an, on ne connaît pas le mois, et toute la moitié du mois, on ne sait pas le jour, car les lunes sont passées de l?autre côté de la planète. Le cycle été/hiver n?est pratiquement pas marqué et il se déroule en 3 ans, six mois et quatre jours (exactement).


Et pourquoi pas ?
 
Siçhu - Racines
Avatar de La racine
  • Messages : 1010
  • Inscrit : 11 Décembre 2004
  Lien vers ce message 12 Décembre 2004, 20:46
[couleur=#5500FF]
Le Monde de l'O
[/couleur]


Le monde de l'O est divisé en quatre grandes parties :

le continent de feu du Nord : un grand désert éclairé perpétuellement par le soleil ;
le continent de glace du Sud : un grand glacier qui ne voit jamais l?astre du jour ;
le Marais : continent pratiquement englouti qui est imbibé d?eau ;
et les îles.

Celles-ci sont ?classées? avec les mouvements des lunes, qui tous les ans se croisent et forment une éclipse sur toute une partie de la planète. Cette zone s?appelle le Rentan (ou anoï selon la langue).
Les zones juxtaposées sont appelées Pezdán du levant (ou préláno) et Pezdán du couchant (ou prènlàno).
Tous les mi-années survient aussi une autre éclipse, mais à l?opposé de la planète. Cette zone est nommée Myan (ou dizanô). Les zones d?à côté sont appelées Peskman du levant et du couchant (pélàdiztan et pènadiztan).

http://mde.grummfy.com/download/l'o.JPG


Et pourquoi pas ?
 
Siçhu - Racines
Avatar de La racine
  • Messages : 1010
  • Inscrit : 11 Décembre 2004
  Lien vers ce message 02 Juin 2005, 0:48
[couleur=#5500FF]
Les Copales :
[/couleur]

Monnaie principale presque commune à toutes les îles et continents de l'O, la Copale est un coquillage qui vient naturellement de lui même s'échouer sur les plages.

En réalité, la copale n'est qu'une partie d'un être vivant inconnu, sans doute disparu à ce jour... De nombreux mythes racontent d'anciens empires dominés par des êtres de quelques centimètres, d'autres des cultures anciennes comme on cultiverait des moules,... Quoi qu'il en soit, l'être était composé de deux copales, comme tout coquillage. A la différence que la copale a une forme bien particulière : elle ressemblerait à un mélange entre un ressort détendu et un escalier tournant. L'ensemble de deux copales forme ce qu'on appelle une bicopale, et celle-ci prend une forme de cône allongé de 3 à 4 centimètres.

Des métiers propres à cette monaie se sont développés :
Le métier de Trouveur consiste simplement à ne jamais se faire payer et pourtant gagner sa vie : c'est Trouver directement la monnaie à même la plage !
Le métier d'Assembleur est un métier où souvent les experts deviennent pâles, barbus et bigleux : il consiste à 'acheter' des copales dans le but de trouver deux copales appartenants au même coquillage. Ce métier n'est pas facile, car les copales agissent comme une clef et une serrure : seule la bonne combinaison fonctionne. Une fois réunies, les deux parties s'assemblent et se 'collent' par un phénomène étrange que l'on associe à de la magie.

Ce qui est certain, c'est que les copales sont appréciées des magiciens, et pas seulement comme signe extérieur de richesse... Les copales ont une affinité puissante avec la magie et rentrent dans la composition de nombreuses préparations de sortilèges... Elles aident la magie à agir dans le sens d'un possesseur averti. Les mages riches sont souvent des mages puissants, par leur seule richesse...

Un mythe qui n'en est qu'à moitié un parle de la faculté des copales à émettre
un léger bruit de vague, pratiquement impossible à discerner, même en apposant son oreille contre. Le mythe provient du fait qu'il parait que dans des ammoncellements de ces coquillages, le bruit s'emplifie d'une telle façon qu'il peut détuire des ancien tombeaux recellant ses richesses ou démambrer des coffres de riches marchands...

Certaines copales très particulières sont les tricopales. Très rares, elles sont apparemment des mutations de bicopale et comme le nom l'indique sont constituées de trois copales différentes. Une partie de tricopale est parfois appelée 'Chance', et dans certains pays a une valeur suppérieure aux autres...
On parle de certains exemplaires de Quadricopales et certains parlent même de l'existance de coquillages à 5,6 ou 7 morceaux, mais cela relève de la légende et si quelqu'un en possède, il le cache bien au reste du monde...

Les cours de la copale sont variables de pays en pays, mais en règle générale, ils obéïssent à ces règles :
Klip = unité de base (fragment de copale plus grand qu'une phalange (+- 1.5 cm) )
Copale = 10 klips
Chance = 2 copales
Bicopale = 10 copales
Tricopale = 100 Bicopales = 1000 copales
Quadricopale = 100 Tricopales = 100 000 copales
Etc... sans prix...


Et pourquoi pas ?
 
Répondre Remonter en haut de la page


.