Lien vers ce message 07 Mai 2005, 0:19
Intro 2



Après être sortis de ce bateau marchand dans lequel vous avez voyagé pendant deux mois, affrontant, selon les marins, deux tempêtes de poche et une de sac à main (chacune ayant causé la déchirure totale d?au moins une voile ainsi que l?apparition de quelques litres de liquide douteux dans les cales?), vous êtes arrivée à bon port ? vu que de toute façon vous ne saviez pas où vous alliez?Il y eut quelques surprises lors de l?ouverture de récipients de bois, mais cela fut vite arrangé par une lettre signée d?une main non-quelconque.

Arrivés au beau milieu de la jetée, vous vous êtes retrouvés totalement étrangers à tout ce que vous voyiez :
Premièrement, la mer, que vous n?aviez pas encore eu l?occasion de contempler de votre vie, bleu pur faisant étrangement penser à un bleu de mer par beau temps ;
Ensuite les bateaux, superbes structures ressemblant vaguement à des ?ufs, recouverts de moult filets, cordages, mâts mobiles et autres cabestans?De ces formes ovoïdes de bois s?ouvraient des trappes étanches destinées à sortir la marchandise, et à l?occasion, les hommes d?équipage ;
Finalement, le port et sa ville, bien que vous commenciez à vous habituer à ces mouvements non traduisibles en termes de charrues, b?uf ou fourches.

De là, vous vous êtes dirigés vers une enseigne accueillante pour tout paysans en détresse le long d?une jetée : « Auberj du Chan d?el blé », que vous avez de suite reconnue à son magnifique panneau peint à la main représentant trois épis de maïs. Vous y avez pris des chambres pour la nuit et au petit matin vous avez payé chacun d?une copale le loyer? Le problème était évidemment que vous n?aviez aucune estimation sur ce que pouvait avoir comme valeur une copale ?

Vous êtes ensuite partis chacun dans votre direction, cherchant telle ou telle chose, vous perdant dans les ruelles de la ville, allant explorer les environs boisés ou encore restant observer les marins dans leurs man?uvres?C?est ainsi qu?après quelques mois de ce régime, vos goûts pour les choses citadines se sont plus ou moins développées? Vous avez appris des choses, c?est un fait, mais chacun dans votre coin, dans un premier temps subsistants grâce aux copales que vous aviez à votre bourse en sortant du bateau, dans un deuxième vivant des coquillages qui venaient renflouer votre bourse?

Mais maintenant un an a passé au sein de cette ville du nom d?Utypo, et vous vous êtes rassemblés autour d?un verre pour vous raconter vos jeunes années?
Ah?la nostalgie des charrues !! Et des faux !! Et de la statuette de bronze !! Le bon temps?
Mais vous vous êtes rassemblés aussi pour une autre raison, plus étrange celle-là?
Quelque Chose vous tenaille de l?intérieur, un peu à la façon d?un papy-qui-veut-que-la-charrette-du-voisin-soit-déplacée-de-devant-sa-porte-il-a-fait-la-guerre. Oh ! C?est pas fort ! Mais cela vous attire vers l?Extérieur comme une plage attirerait une marée montante. Vous vous sentez une envie de bouger, de rire en courrant sur l?herbe rase, une fleur à la main et?
Euh? bon? en fait la ville? c?est pas ça, vous l?aimez bien, vous y avez trouvé une situation et tout, mais le train-train de la vie quotidienne vous rappelle que quelque chose d?autre a existé avant, quelque chose de grand qui valait la peine d?être vécu.
Et maintenant que vous vous retrouvez ensemble, cette impression se voit dédoublée, triplée, quintuplée? Il ne suffirait presque plus qu?une action, un geste, une phrase, ou même un mot d?un quidam pour que tout recommence, se réamorce, se réenclenche?

«? Magie ? et ? »

Tous, vous vous tournez vers la table voisine. Tous, vous observez le marin qui parle, une lueur dans les yeux? Tous ...


[...vous attendrez d?être devant votre Maître du Destin pour connaître la suite des folles aventures des payes au pays des papayes pagayées (oulà c?est que je débloque moi x))

Les joueurs devront choisir trois aptitudes du dos de la feuille de perso

Rem: elle est ici]


Et pourquoi pas ?